Si on a moins de 3 300 € d’intéressement et de participation, on ne pourra pas avoir l’abondement max ?

Concernant les montants de l’intéressement et de la participation, les formules de calcul retenues devraient permettre d’avoir des montants suffisamment élevés pour que l’ensemble des collaborateurs à temps pleins accèdent aux abondements maximum, sous réserve de l’atteinte des résultats COVEA.

Tout d’abord, la formule dérogatoire sur la participation nous garantira un montant de participation élevé chaque année. Et, pour l’intéressement, il sera plus important. Au global, l’enveloppe intéressement + participation est plafonnée à 20% de la masse salariale, auquel il faut ajouter l'interessement groupe Covéa qui représente environ 3% de la masse salariale. Ce plafond est atteint avec des résultats groupe de l’ordre de 600 millions d’euros.

La CFDT a obtenu de garder notre plancher correspondant à 39 228 €au (plafond annuel de la Sécurité Sociale PASS 2017) qui favorise considérablement les plus bas salaires pour le calcul du montant de l’intéressement.

 

Dans l’hypothèse d’un résultat produisant une participation à hauteur de 7% et un intéressement de l’ordre de 13%, un salarié percevant 30 000 € bruts annuels de rémunération à temps plein et sans absence percevrait :

  • Une prime de participation d’environ 2 100 € brut

  • Une prime d’intéressement d’environ 5 099 € brut

    avec l’application du plancher l’intéressement correspond à plus de 20% du salaire annuel

  • Plus la prime d'intéressement groupe Covéa d'environ 900 €.

Au total, ce salarié percevra 8 099 € brut de prime soit 27% de son salaire brut annuel.