Bilan de notre mandature

La CFDT, seule organisation qui fait bouger les lignes chez MMA

En 2010, vous nous avez accordé votre confiance avec près de 50% des suffrages.
Nous sommes fiers de vous présenter notre bilan qui prouve sans conteste que vous avez eu raison de nous confier cette responsabilité.
Sans ce pouvoir de négociation qui nous caractérise, les accords seraient unilatéraux et privilégieraient l'intérêt économique de l'entreprise au détriment de vos acquis sociaux.
Pour négocier, il faut être au moins deux et surtout être légitime pour peser sur les décisions, d’où l’importance de voter en masse pour vos élus CFDT.

Voici les actions phares de la dernière mandature

La rémunération

Nous avons obtenu l’un des meilleurs accords du secteur.

Notre bataille : défendre le pouvoir d’achat
avec pour la première fois un minimum garanti pour tous les salariés.

Pour la 1ere fois
aucun salarié
n'est resté sans augmentation de salaire en 2014 !
+1,3 %
Augmentation collective
à effet au 1er Janvier
0,8 %
Enveloppe des augmentations individuelles
0,4 %
Enveloppe des gratifications

550 €
Augmentation individuelle minimum
pour tous les salariés individualisés ou non
1520 €
Prime vacances minimum
Pour beaucoup de salariés,
ce montant est nettement supérieur à un demi salaire !
+1,5 %
Augmentation collective
à effet au 1er Janvier
0,8 %
Enveloppe des augmentations individuelles
0,4 %
Enveloppe des gratifications

600 €
Augmentation individuelle minimum
1500 €
Prime vacances minimum
Pour beaucoup de salariés,
ce montant est nettement supérieur à un demi salaire !
+1,7 %
Augmentation collective
à effet au 1er Janvier
0,8 %
Enveloppe des augmentations individuelles
0,4 %
Enveloppe des gratifications

600 €
Augmentation individuelle minimum
1450 €
Prime vacances minimum
Pour beaucoup de salariés,
ce montant est nettement supérieur à un demi salaire !
+1,5 %
Augmentation collective
à effet au 1er Janvier
1 %
Enveloppe des augmentations individuelles
0,4 %
Enveloppe des gratifications

550 €
Augmentation individuelle minimum
1400 €
Prime vacances minimum
Pour beaucoup de salariés,
ce montant est nettement supérieur à un demi salaire !

La CFDT n’est pas un syndicat catégoriel : il agit en faveur de tous les collaborateurs et de tous les métiers.
En 2014, Nous avons également négocié pour le réseau MMA Cap et tous les métiers de l’inspection afin que leurs systèmes de rémunération soient alignés sur la stratégie de l’entreprise.

L'intéressement

Une année exceptionnelle grâce à la CFDT MMA !

Les accords signés par la CFDT ces dernières années ont porté leurs fruits !

Nous travaillons pour rendre encore plus équitable la distribution de l’intéressement, car chaque salarié contribue aux résultats de l’entreprise.
En 2014, nous sommes très satisfaits d’avoir obtenu la prime COVEA, avec l’exigence qu’elle soit du même montant pour tous.

En 2014, le compte est bon !

2527 €
Intéressement MMA
Règles de calcul renégociées chaque année par la CFDT
+
500 €
Supplément d'intéressement
Obtenu par la CFDT pour la 3e année consécutive
+
2872 €
Participation
Redistribution des fonds aux salariés obtenue par la CFDT
+
1129 €
Intéressement Covéa
Prime uniforme pour tous obtenue par la CFDT
=
7028 €
Au minimum par salarié
(hors abattement de 8% CGS CRDS)

Enfin, les dispositifs PERCO et PEE sont des moyens, pour plus de 80% des collaborateurs cadres et non-cadres
de se créer un capital pour la retraite et concrétiser des projets personnels.
En 2013, l’abondement versé aux salariés a représenté 5 millions d’euros.

Les conditions de travail

Temps de travail : la victoire de 2012 !

La CFDT obtient l’alignement du nombre de jours de RTT
pour toutes les catégories de personnel :

22 jours par an de RTT pour tous y compris pour le personnel au forfait !

Seul le Réseau MMA Cap, du fait de conventions collectives spécifiques et désuètes, reste en dehors du système.
Nous revendiquerons jusqu’à l’obtention des 22 jours de RTT pour tous les salariés sans exception !

Accord GPEC

Les avancées obtenues grâce à la signature de l’accord GPEC sont essentielles et profitent aux jeunes, aux séniors et à ceux qui souhaitent évoluer dans l’entreprise par la mobilité. L’accord protège également les salariés dans le cadre des réorganisations, ce qui est une priorité pour la CFDT.

Pour les jeunes

  • Objectif : 25% des embauches pour les moins de 26 ans.
    Objectif dépassé en 2014 avec 33% !

Pour les séniors

  • Engagement de maintien de l'emploi
  • Mission de fin de carrière
  • Cessation progressive de l'activité par CER

Pour votre développement professionnel

  • Bilan professionnel en interne
  • Ou bilan de compétence par un organisme externe dans le cadre du plan de formation avec le DIF

Pour le développement des compétences

  • Promotion de la formation en alternance renforcée par une prime annuelle de 1000€ par alternant pour les tuteurs

En cas de mobilité géographique

  • Création d’une indemnité provisoire de mobilité
  • Création d’une prime d’incitation :
    2,5x le salaire mensuel, 5x si mobilité suite à une réorganisation

En cas de mobilité volontaire

  • Droit à l’erreur dans le cadre d’une mobilité externe

En cas de mobilité interne suite à une réorganisation

  • Garantie de 3 propositions si refus d’une mesure individuelle de mobilité
  • Si refus des propositions : rupture du contrat de travail avec indemnité de 20 000€ mini, au moins égale aux indemnités conventionnelles
L’accord GPEC signé par la CFDT a été salué par la presse professionnelle, nous en sommes satisfaits mais nous continuerons à faire évoluer tous ces sujets dans les prochaines années

L'égalité Hommes - Femmes

La persévérance finit toujours par payer !

Égalité Hommes - Femmes

La CFDT a poursuivi les accords relatifs à l’égalité professionnelle (2005) et aux écarts de rémunération (2011) pour renforcer les actions en faveur de l’égalité entre hommes et femmes.

Les mesures phares de l'accord :

  • Faire bénéficier les salariés absents pour congé maternité ou d’adoption dans le premier semestre, d’une augmentation individuelle, en plus des augmentations collectives.
  • Réviser de façon récurrente les écarts de rémunération entre hommes et femmes : en 2011 près de 200 collaboratrices ont vu leur rémunération annuelle augmenter de 600 à 1500 € et 18 personnes bénéficieront d'un rattrapage en 2014 (2 000 € en moyenne)
    Cette vérification sera annuelle à partir de 2015.
  • Permettre aux femmes d’accéder plus facilement aux fonctions d’encadrement, y compris le top-management.
  • Rééquilibrer la proportion H/F dans les quatre familles professionnelles : AIS, informatique, souscription / gestion, commercial, avec des objectifs volontaristes sur 3 ans.
  • Favoriser l’évolution professionnelle dans le respect de l’équilibre vie privée / vie professionnelle, tant pour les femmes que pour les hommes.
  • Casser les stéréotypes socio-culturels sur les hommes et les femmes, la diversité et la mixité, par une démarche résolument volontariste.

Les réorganisations

La CFDT suit toutes les réorganisations et fusions,
et surveille activement la situation de tous les salariés.

Les modifications stratégiques du Groupe engendrent de nombreuses réorganisations des Directions Centrales. Cet état de transformation permanente, qui va perdurer dans les prochaines années a parfois de lourdes conséquences sur les métiers et les salariés.

Fidèles à nos valeurs, nous souhaitons privilégier le dialogue et la concertation. Notre connaissance approfondie des dossiers présentés en CCE fait de notre organisation un interlocuteur crédible face à la Direction.

Nous nous impliquons autant pour les aspects stratégiques lors des CE et CCE que pour les problématiques humaines à travers le CHSCT dans lequel notre rôle est prépondérant. Nous savons dire "NON" à la Direction quand nous pensons que les réorganisations se font au détriment des collaborateurs : DCC, DCPE, DCSI, Réseau MMA Cap, autant de dossiers dans lesquels nous avons fortement interpellé la Direction lors de la dernière mandature.

Covéa

Covéa est aujourd’hui une évidence qui avance à grand pas et impacte déjà nos organisations.
Nous avons un temps d’avance car nous œuvrons déjà depuis plusieurs années pour vous représenter au sein de COVEA.
Notre objectif : veiller au respect des cultures et environnements de travail des salariés dans le cadre de la mutualisation des activités.

Covéa en chiffres

15,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2013
10,6 milliards d'euros de fonds propres
11 millions de clients sociétaires
21 372 salariés en France
824 millions d'euros de résultat net

Dès la réorganisation juridique et financière du Groupe,
la CFDT avait marqué des points en obtenant des engagements forts du Président DEREZ :

  • pérennité des mutuelles,
  • maintien des emplois, bassins d’emploi et maintien des statuts,
  • pas de cotation en Bourse,
  • un accord d’intéressement Covéa,
  • représentation du personnel renforcée : poste de censeur au Conseil d’Administration, création d’un comité de groupe et désignation, par les syndicats représentatifs, d’un délégué national Covéa,
  • négociation d’un accord de mobilité Covéa (à venir).

Depuis, nous nous intéressons de près à toutes les évolutions de Covéa en poursuivant un objectif :
Faire de la CFDT la 1ère organisation syndicale du Groupe et obtenir une forte représentation dans le Comité de Groupe, pour :

  • préserver les acquis sociaux des collaborateurs MMA,
  • veiller, lors de la mise en commun des organisations, au respect des hommes et des femmes,
  • exiger le maintien des bassins d’emploi,
  • peser fortement dans tous les dossiers stratégiques,
  • anticiper l’éventuel statut unique.